• 5 clés pour être et rester plus productif et organisé
  • ArabicEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

    5 clés pour être et rester plus productif et organisé

    J’ai rencontré Johnny le 29 janvier 2020 pour shooter sur Paris, c’est un photographe australien, globe-trotter il vivait en Chine au moment où il m’a contacté sur Instagram pour me proposer de shooter pendant son cours séjour de 3 jours à Paris. Sans doute une de mes plus belles rencontres, très enrichissantes avec une personne incroyable humainement, c’est de là que sont nées ces photos. Son analogue à mon égard m’a beaucoup touché, il me décrit comme une hard-wordking et confident woman. Mais sa plus grosse interrogation, c’était de savoir comment je faisais pour gérer mes études, mon travail, mon blog (on peut désormais ajouter ma chaîne YouTube à la liste.) et de rester aussi productive et organisée.

    C’est clairement pas chose facile, soyons honnêtes, mais ce n’est pas impossible, voici comment je réussi à garder le cap et à m’en sortir avec tout cela.

    1. Savoir où l’on va

    La première chose à faire lors de l’établissement d’un projet c’est sans doute établir des objectifs, savoir ce que l’on veut précisément sur le long terme par exemple un an, plusieurs mois ou même plusieurs années. L’idée est de pouvoir se convaincre que dans le temps imparti, tous ces objectifs seront rempli, que nous pouvons donc évoluer et en définir de nouveaux en sachant que les précédents sont déjà acquis. Malgré tout, il n’y a que 24 heures dans une journée et 12 mois dans une année alors si vos objectifs vous prennent trop de temps vous ne pourrez pas tout faire, le but étant de ne pas se fixer trop d’objectif et qu’ils soient cohérents avec le temps que vous vous laissez pour les accomplir 

    (Par exemple : 5 objectifs en an, c’est raisonnable contrairement à 20, 3 en 6 mois et non pas 10) je parle bien sur là de gros objectifs tel que : lancer totalement son propre business, atteindre un certain nombre de followers, publier son livre etc. Pas de plus petits sur court terme comme courir 1km par jour, ou manger moins de viande par exemple.

    2. Se projeter

    Maintenant que l’on sait ce que l’on veut et où on va, il faut se projeter, pour ça rien de mieux qu’un vision board, il sert à manifester nos désirs. C’est aussi grâce à ce vision board qu’on se remotive pendant les baisses de productivité car il nous permet de nous rappeler que chaque petite mission mènent à des objectifs qui eux même nous permettront d’atteindre ÇA (le vision board in real life). Passer tous les jours devant un tableau qui regroupe tous nos désirs va stimuler notre esprit.

    3. Investir dans un planner

    Après avoir implanté nos bases, vient maintenant la question du “comment ?”. Comme vous l’auriez compris une des bases essentielles de la productivité est l’organisation ! Le planner est l’élément idéal pour organiser ses projets ou même son quotidien en général. Un planner comprend un planificateur mensuel pour avoir de la visibilité sur plusieurs semaines pour planifier des impératifs professionnels, rendez-vous personnels, dates importantes… Un planificateur hebdomadaire pour avoir une vue d’ensemble sur tous les jours de la semaine, j’en m’en sers pour dispatcher les taches que j’ai à faire pour la semaine pour ne pas surcharger mes journées. Et très souvent des to-do lists.

    4. Les to-do lists

    “La liste des choses à faire” aka la meilleure technique pour la productivité et contre la procrastination, mais aussi et surtout une grosse source d’anxiété et de pression. L’exercice ici n’est pas d’écrire ce que l’on souhaite accomplir, mais d’inscrire ce que l’on s’engage à faire dans l’heure, la journée ou la semaine. Une to-do-list nous permet :

    • D’entrer dans le vif du sujet et surtout de déstresser sur ce qui nous attend.
    • Structurer notre journée/semaine
    • Nous libérer l’esprit en créant de l’espace disponible dans notre cerveau

    Attention néanmoins, car avec la to-do list on se sent souvent vite oppressé et cela peut faire apparaître pas mal de crise d’anxiété lorsque l’on ne se sent pas à la hauteur de cocher toutes les cases de la semaine.

    5. Instaurer une routine

    Je suis une procrastinatrice professionnelle et aussi une grande fainéante. Je vais préférer dormir (même à 16 h plutôt qu’écrire un nouvel article), je suis CEO of “je le ferais demain c’est mieux” et pourtant j’ai réussi à (enfin !) trouver un remède qui fonctionne. J’ai commencé depuis le debut du confinement à créer une routine simple qui me permet d’organiser mes journées sans laisser place à la flemme. Avoir une routine, donc des habitudes, permet de réguler son stress.

    La mienne est simple je me réveille (à 05h en ce moment car je teste la miracle morning, ou à 09h au plus tard, les jours de grasse mat), je m’apprête (même pour rester chez moi), je prépare mon petit déjeuner, que je mange en travaillant jusqu’a 12h où je fais une pause pour manger préparer et manger mon déjeuner devant une série, puis temps libre jusqu’à 16h (qui se transforme souvent en sieste), je me remet à travailler jusqu’a 19h30 où je vais preparer et manger mon diner, après ca je fais une introspection de ma journée en vérifiant si j’ai bien accompli toutes mes taches puis je me détends devant une série. Evidemment, cette routine est adaptée à nos conditions de vie actuelle.

    Je ne dis pas que c’est la solution ultime, je ne dis pas que j’ai trouvé LA solution à la procrastination et que maintenant les scientifiques me détestent. NON, je dis juste que c’est ce que j’ai appliqué pour moi et que depuis je procrastine beaucoup moins.

    Si je peux vous donner un dernier conseil, ce serait de ne pas se mettre la pression sur les tâches que l’on prend plus de temps à accomplir que d’autres, de ne peux se mettre la pression sur les dead line, de ne pas se mettre de pression tout court car notre anxiété et notre 1er ennemi.

    Suivre:
    Partager:
    Translate »